Le PA de l'usine électrique


Il était défendu par la CM 7 (2/174e RMIF), commandant du PA : sous-lieutenant Mathias TIRBISCH.

Après le bombardement, la casemate du sous-lieutenant TIRBISCH prend à partie tous les allemands qui se présentent sur les pentes de la forêt du RODENBERG et lorsque les allemands poussent un canon antichar à 200 m de Casemate de TIRBISCH, les servants du canon sont abattus un par un et le canon est abandonné.

Aux environs de 10 h, les allemands font intervenir les stukas, ils lâchent leurs bombes sur le PA dont une, tombe à côté de casemate R 4 B, mais n'explose pas ; par contre, une autre explose à côté de casemate de TIRBISCH en jetant pêle-mêle les hommes, les armes et les munitions du blockhaus.

A 15h15, l'attaque est arrêtée, après de lourdes pertes.



- Retour