Fort d'Eben-Emael


Le rôle stratégique du fort d'Eben-Emael :

Le fort d'Eben-Emael était conçu pour obstruer la « trouée de Visé ». Il est situé le long du canal Albert, au nord de liège, en direction de la ville hollandaise de Maestricht. Il interdisait le franchissement  du canal Albert sur 4 ponts :

Le pont de Canne.

Il tenait également sous ses feux une partie de la Meuse.  Les ponts de la Meuse et du canal Albert étaient minés. Ils étaient aussi défendus par des blockhaus (abri 0 pour le pont de Canne, par exemple), tenus par une garnison permanente. La destruction de ceux de Canne et de Lanaye devait être effectuée part le fort d'Eben-Emael. 

Le fort lui-même est un vrai ouvrage de type « palmé ». Il était considéré comme le plus puissant fort du monde de cette époque, armé d'une coupole à deux canons de 120mm, de deux tourelles éclipsables de deux canons de 75mm, de quatre casemates triples de 75mm et entouré par huit blocs de défense rapprochée équipés de mitrailleuses et de canons antichars de 60mm.

Il a la forme d'un triangle  à pointe dirigée vers le nord et couvre 75 hectares. Enterré sous la Montagne Saint-Pierre et entaillé au nord-est par la tranchée de Caster, il est construit sur trois niveaux.



Plan sommaire de l'ouvrage :



- Suite